Vous êtes ici : RFRC > Projets

Projets

Description du module de recherche de projets

Recherche de compétences

Rechercher un membre suivant ses compétences.

Projets de recherche

Nom du projet de recherche Projet EMACOP
Description

Projet national Energies Marines Côtières et Portuaires (EMACOP)

 

 Le projet EMACOP labellisé par le Réseau Génie Civil et Urbain est centré sur les ouvrages multifonctionnels sur petits fonds dotés d’un dispositif de récupération d’énergie hydraulique. Le projet a d’abord pour objectif de mieux caractériser le potentiel exploitable et le rendement des technologies existantes afin d’aider le maître d’ouvrage dans ses choix d’aménagement. Une attention particulière sera aussi portée à la survivabilité du système, c’est-à-dire sa capacité à fonctionner ou par défaut à se maintenir en état lors d’évènements extrêmes. Ce travail se déclinera sur une famille d’ouvrages déterminés : les ouvrages portuaires, les ouvrages côtiers, les ouvrages routiers littoraux. On distinguera la construction d’ouvrages neufs et l’adaptation d’ouvrages anciens. Les dispositifs de récupération seront classés en trois catégories : récupération de l’énergie de la houle, de la marée et des courants. Le calcul du potentiel houlomoteur exploitable demandera un travail d’adaptation particulier des bases de données existantes qui ne prennent pas en compte l’effet de la marée sur la houle. Cet effet devient très important en petites profondeurs. L’impact hydrosédimentaire des systèmes sera aussi analysé dans l’idée d’utiliser au mieux les systèmes houlomoteurs dans une optique de protection du trait de côte. De même la réduction de la houle réfléchie sur les digues pourrait avoir un effet bénéfique en termes d’érosion côtière. Cette étude d’impact hydrosédimentaire doit se dérouler à une échelle dite régionale. Une interface sera développée entre les résultats des études locales autour de l’ouvrage et les modèles régionaux.

 

Un travail particulier de sélection et d’adaptation des technologies sera mis en œuvre en même temps qu’une action d’innovation sur les technologies. Cette innovation pourra porter soit sur l’adaptation de technologies existantes, soit dans la proposition de nouveaux concepts. Sur ce dernier point : quelques objectifs technologiques sont mis en avant : adapter un dispositif sur un ouvrage ancien, exploiter au mieux la réflexion de la houle sur les ouvrages, réduire l’érosion côtière sur des ouvrages détachés, stocker l’énergie marémotrice dans des digues réservoir, récupérer l'énergie marémotrice dans les bassins à flots, récupérer à la fois l'énergie de la houle et des courants sur des rotors d’hydroliennes, …

 

Il s’agit enfin de tester l’applicabilité de ces concepts sur des sites pilotes. Afin de couvrir la diversité des configurations du littoral Français, une quinzaine de sites pilote est proposée. Ces sites ont été choisis afin de pouvoir traiter une variété suffisante de type d’ouvrages et de forçage hydrodynamique. Les sites sont répartis sur la façade Atlantique, Manche – Mer du Nord et Océan Indien. Ce travail devrait permettre d’estimer le coût du kWh associé à un dispositif de récupération d’énergie sur le site pilote.

Nom du programme Programme RGCU
Partenaires IREX, Université du Havre, Université de Pau, EDF, Centrale Nantes, Ifremer, SAIPEM, SOGREAH, Eric Poder, CETMEF, ...
Date de début du projet 01/06/2011
Date de fin 01/06/2015
Budget total 3 MEuros
Subvention obtenue
Coordinateur du projet
Site web

Revenir